La Tenthrède rustique

Tenthrède rustique, femelle, sur ombelle de Cerfeuil des bois.

Grande amatrice de nectar, la Tenthrède rustique a un faible pour les ombellifères qu’elle fréquente assidument au printemps.

Tenthrède rustique, femelle, sur ombelle de Cerfeuil des bois.

Pas de “pincement” entre thorax et abdomen chez les membres de la famille Enthrède.

Même comportement que sa cousine, la petite Tenthrède de la ronce (Arge cyanocrocea), mais un physique très différent. Active butineuse, la Tenthrède rustique (Macrophya montana) apprécie ainsi les ombellifères du printemps. Notamment le Cerfeuil des bois. Et, pour installer sa progéniture, elle privilégie actuellement la végétation naissante des haies et des fourrés. Particulièrement la ronce.

La comparaison s’arrête là. Car, avec une silhouette plus allongée, la dominante ici est noire rehaussée de jaune vif. Par petites touches autour du pronotum, sur les pattes et, par bandes transversales, à l’avant puis à l’arrière de l’abdomen.

Du moins pour la femelle. Car le mâle est presqu’entièrement noir. À l’exception des pattes avant et médianes très pâles. Et d’une petite coquetterie aux pattes arrière : une tache blanche sur les tarses avec un discret rappel à l’extrémité des tibias.

En ce début de printemps, ces Messieurs vont et viennent d’une ombelle l’autre le long du halage. Chamaillerie garantie lorsque survient une belle. Jusqu’à ce qu’elle choisisse. Ou pas. C’est alors reparti pour un tour.

Source :

Tenthrède rustique, mâle, sur feuillage de Cerfeuil des bois.

Par ailleurs entièrement noir, le mâle présente des pattes avant et médianes très pâles, puis des pattes arrière noires tachées de blanc sur les tarses et à l’extrémité des tibias.

Accouplement en opposition sur une ombelle de cerfeuil des bois.

L’accouplement commence parfois par une véritable mêlée où deux voire trois mâles se présentent à la belle. Qui choisit l’un d’entre eux… ou la poudre d’escampette !

Tenthrède rustique, femelle, sur ombelle de Cerfeuil des bois.

Un point commun avec la Tenthrède de la ronce et la plupart des Tenthrèdes : un thorax marqué de profonds sillons, au point de paraître cabossé.

 

Please follow and like us: