L’Halicte de la Scabieuse

Halicte de la Scabieuse sur fleur de cosmos.

Sobre et élancée dans son costume rayé, l’Halicte de la Scabieuse ne manque pas d’allure. Avec des pattes jaunes pour seule fantaisie.

Malgré sa relative petite taille, un centimètre et demi tout au plus, l’Halicte de la Scabieuse (Halictus scabiosae) ne passe pas inaperçue. Cette fluette abeille sauvage est en effet assez remarquable par le profil allongé de son étroit abdomen barré de bandes grises. Surtout chez le mâle dont, en outre, les solides antennes noires se recourbent en forme de crochets.

La femelle se distingue par des rayures bicolores, ocres et jaune clair,  des antennes plus courtes et coudées, ainsi qu’un court sillon longitudinal à la pointe de l’abdomen.

D’un sexe l’autre, le thorax est abondamment velu. La nuque et la face également. Membraneuses, légèrement fumées, les fines ailes sont repliées au repos, accentuant ainsi une silhouette effilée. Elles sont évidemment loin de recouvrir le long abdomen.

Allez savoir pourquoi, lorsqu’elle passe au jardin, l’Halicte de la Scabieuse jette essentiellement son dévolu sur les cosmos. Peut-être est-elle sensible à l’harmonie des couleurs…. Fémurs noirs, tibias et tarses jaune paille : ses pattes sont en effet au diapason des petits fleurons qu’elle butine avec tant s’assiduité !

En savoir plus sur l’Halicte de la Scabieuse avec le site quelestcetanimal.com

Une femelle enfarinée  de grains de pollen : les antennes sont plus courtes, coudées  et non “crochetées”. L’abdomen, également plus court, présente des bandes nettement bicolores, ocres et jaune clair.

Femelle sur inflorescence de Menthe sauvage. À noter le court sillon longitudinal sur le dernier segment de l’abdomen.

Au bord du halage, mâle sur inflorescence de Bardane.

Toujours au bord du halage, femelle sur inflorescence de Pulicaire.

 

Please follow and like us:
error