La Chloromyie agréable

Chloromyie agréable, mâle.

Le soleil lui va si bien ! Toute rutilante, la petite Chloromyie agréable aime s’y prélasser. Entre deux visites gourmandes sur les ombellifères.

Malgré sa petite taille, 7-9 mm, elle ne passe pas inaperçue. Surtout sous le soleil. La Chloromyie agréable (Chloromyia formosa) ne tient pas son nom de son comportement il est vrai tranquille. Elle est avant tout agréable à l’oeil. Pour peu qu’on s’y arrête un peu.

Au repos, les ailes brun clair sont le plus souvent repliées sur l’abdomen. Comme pour mieux attirer l’attention sur le thorax. Vert bronze métallique. Deux petits pincements latéraux y donnent, avec la suture du scutellum, vert lui aussi, une allure de masque énigmatique.

Finement velus, les grands yeux n’en sont pas moins à l’unisson de ce look rutilant. Jointifs, ils indiquent ici un mâle dont l’éclatant abdomen, tout aussi métallique, hésite entre doré et cuivré. Les femelles sont en tous points identiques, sauf les yeux écartés et l’abdomen bleuté.

Active butineuse, familière des milieux boisés, plutôt humides, cette petite mouche abandonne sa progéniture sur le bois mort et le couvert de feuilles mortes. Les larves participent ainsi à l’élaboration de l’humus du sol. Elles sont bienvenues au jardin où elles “travaillent” volontiers dans le tas de compost !

Sources : 

Chloromie agréable, mâle.

La visite de ce mâle sur une ombelle de Cerfeuil des bois lui aura été fatale. À l’affut, l’araignée crabe l’a saisi et neutralisé en une fraction de seconde.

Fin juin 2021. Un mâle au petit matin sur un bouton de marguerite.

La Mouche soldat noire.

Les larves de la Mouche soldat noire (Hermitia illucens) sont également précieuses dans la maturation du tas de compost au jardin.

 

Please follow and like us: