La Chrysomèle fastueuse

La Chrysomèle fastueuse sur feuille de Reine des prés.

Une dominante verte et toutes les couleurs de l’arc en ciel, ou presque, pour la petite Chrysomèle fastueuse, amatrice d’orties.

Comme la Chrysomèle de la menthe, sa cousine, la Chrysomèle fastueuse (Chrysolina fasdtuosa) est plutôt familière des zones humides. Elle est donc à l’aise dans le Marais poitevin où elle prend le soleil ici sur une feuille de Reine des prés.

Et le soleil le lui rend bien, jouant avec ses reflets métalliques dorés, bleutés, cuivrés, rouge brique… Avec toutes les nuances du vert surtout. Jusque sur les pattes et les antennes ! 

Un superbe petit coléoptère tout en rondeurs. Mais elle a beau être fastueuse, elle ne déroge pas à l’atavisme des chrysomèles. Elle a donc a bel appétit. Et ses larves plus encore. Des feuilles et encore des feuilles. De quoi vous tailler une sacrée réputation de ravageuse ! Fort heureusement, elle ne sévit pas au jardin. Elle préfère la végétation des prairies et des bords de chemin. Particulièrement les orties. Qu’à cela ne tienne !

Sources :

Des élytres ponctués et fortement irisés, des pattes et de solides antennes annelés aux reflets également métalliques.

Chrysomèle de la menthe.

Mêle silhouette ramassée, quelques reflets cuivrés sur une dominante verte : la Chrysomèle de la menthe.

Chrysomème du peuplier : élytres rouge vif, tout le reste noir / Un jardin dans le Marais poitevin.

Une autre cousine. Avec une allure de coccinelle sans tache : la Chrysomèle du peuplier.

Please follow and like us: