La craquante sucrine

La sucrine : un petit coeur craquant et sucré / Un jardin dans le Marais poitevin.

Petite mais finalement généreuse, avec son coeur serré et craquant, la sucrine accompagne joliment la mâche pour une savoureuse salade d’automne.

La sucrine : des feuilles charnues d'un joli vert tendre bien soutenu / Un jardin dans le Marais poitevin.C’est d’abord une très belle petite salade. Avec ses feuilles bien charnues, d’un joli vert tendre soutenu, la sucrine a fière allure au jardin sur le lit de feuilles mortes de novembre.

Il aurait été dommage de l’abandonner au taupin ! Car le satané « fil de fer » a malmené la planche au repiquage. Heureusement, la fouille de la terre meuble et le piégeage ont fini par en venir à bout. Belle récompense que la cueillette de la première petite pomme aux feuilles serrées et craquantes.

Avec la mâche qui donne actuellement en abondance, avec les ultimes tomates cerises qui peinent désormais à mûrir, voilà une succulente salade d’automne. Sans oublier une belle poignée de coriandre ciselée dans la vinaigrette.

Voir également la recette des sucrines braisées

La sucrine, avec la mâche, pour une succulente salade d'automne / Un jardin dans le Marais poitevin.

Pour un rafraichissant duo de textures et de saveurs, la sucrine se marie très bien avec la mâche. Et pourquoi pas avec sa cousine la Doucette sauvage ?

Malgré une récolte minutieuse des graines, en fin d’été, la Coriandre s’est abondamment ressemée d’elle-même. Et la voilà repartie pour quelques cueillettes à la saveur si particulière et qui, finalement, convient parfaitement aux salades de l’ automne.

 

Please follow and like us: