La Decticelle cendrée

Docticelle cendrée, femelle, sur feuille de lierre.

Bien visible ici sur le vert du feuillage, la Decticelle cendrée est plus discrète dans les broussailles. Son territoire de chasse privilégié.

De très longues antennes filiformes. Beaucoup plus longues que le corps lui-même. Voilà donc non pas un criquet mais bien une sauterelle. La Decticelle cendrée (Pholidoptera griseaptera) est occasionnelle au jardin. Elle fréquente surtout les haies et les fourrés voisins.

Plus claire que le mâle, la femelle est effectivement gris cendré. Elle se distingue notamment par le long appendice arqué, noirâtre, dressé entre deux cerques, à la pointe de l’abdomen. Pas de piqure à craindre ! Il s’agit simplement de l’oviscapte par lequel elle injecte ses oeufs dans les bois morts où ses larves se développeront.

Les deux sexes partagent l’originalité de leur pronotum , en forme de selle et souligné d’un fin liseré blanc. À l’arrière de celui-ci, le mâle présente deux élytres très courts, blanchâtres, davantage atrophiés encore chez la femelle. L’un et l’autre n’ont d’ailleurs quasi pas d’ailes. Leur abdomen est ainsi entièrement découvert. Mais, s’ils ne volent pas, ils sont prompts à sauter sur leurs proies. Mouches, pucerons et chenilles.

En savoir plus sur la Decticelle cendrée avec le site quelestcetanimal.com

Découvrir d’autres insectes du jardin

Docticelle cendrée, femelle, sur feuille de lierre.

Photos Fernand © Septembre 2019

 

Please follow and like us:
error