La Sauge farineuse

Azuré porte-queue sur Sauge farineuse.

Les épis floraux de la Sauge farineuse sont très mellifères. À chaque butineur sa technique pour aller puiser le précieux nectar.

Originaire d’Amérique centrale, la Sauge farineuse (Salvia farinacea) apprécie la chaleur. Elle n’en a pas manqué depuis le printemps ! Généreux en nectar, ses hauts épis floraux bleu violacé sont toujours le rendez-vous des papillons, abeilles et bourdons en ce début septembre. Chacun avec sa technique.

Le long tube nectarifère est facile d’accès pour les abeilles. Elles vont ainsi droit au but en prenant aisément appui sur la large lèvre inférieure de la corolle. Pas de difficulté non plus pour le grand Flambé : il lui suffit de se présenter à la verticale et de s’accrocher aux fleurs voisines. L’affaire est plus délicate pour le petit Azuré porte-queue.

Pas d’autre solution que de se poser sur le tube lui-même. Sur le côté pour éviter l’obstacle de l’étroite lèvre supérieure. Inutile de trop se pencher toutefois. À la trompe de faire le reste : il la projette en biais et la coude pour atteindre le Saint des saints. Un peu d’acrobatie pour une goutte sucrée !

Conseils pour le semi de la Sauge farineuse avec le site plandejardin-jardinbiologique.com

Azuré porte-queue sur Sauge farineuse.

Même approche acrobatique pour l’Azuré commun : heureusement, la longue trompe des papillons se dirige et se coude à volonté !

Photos Fernand © Septembre 2019

 

Please follow and like us:
error