La Mégachile à brosse blanche

La Mégachile à brosse blanche vole et butine souvent l’abdomen relevé. Histoire de ne pas perdre sa précieuse cargaison de pollen !

Mégachile à brosse blanche sur fleur de ronce commune.Des yeux comme de minuscules agates verdâtres. La petite Mégachile à brosse blanche (sans doute Megachile pilidens) n’en est pas moins modeste. Par la taille (environ 8 mm) comme par la livrée. Avec une fourrure grisâtre sur les côtés du thorax, blanc crème sur l’abdomen où elle alterne avec des bandes noires.

Et blanc crème également donc pour la brosse ventrale. Indispensable accessoire des mégachiles pour la collecte du pollen ! Petit détail caractéristique de l’espèce, la pointe abdominale est marquée de deux discrètes taches blanchâtres feutrées. 

Opportuniste, la Mégachile pilidens n’a que l’embarras du choix au jardin pour l’installation de son nid. Des tubes de bambou aux galeries abandonnées d’insectes xylophages notamment. Avec un minutieux et laborieux aménagement. Des morceaux de feuilles découpés dans les arbres alentour pour tapisser les parois et façonner les loges des futures larves. Un oeuf dans chaque loge. Sans oublier les provisions. Un peu de nectar et beaucoup de pollen. D’où l’intérêt de la brosse blanche.

Source :

Mégachile à brosse blanche sur fleur de ronce commune.

On aperçoit bien ici, à la pointe de l’abdomen, les deux taches blanchâtres et feutrées caractéristiques de la Mégachile pilidens.

Une proche cousine, la Mégachile du rosier, avec l’abdomen bien relevé, dévoilant sa brosse ventrale chargée de pollen jaune.

Please follow and like us: