Gourmande et téméraire

Volucelle zonée sur poire Willams / Un jardin dans le Marais poitevin.

Pour aller pondre ses oeufs dans un nid de frelons, mieux vaut avoir le costume de l’emploi ! Cela dit, rien à craindre, la Volucelle zonée ne pique pas.

On a déjà vu ici une Volucelle se donner des allures de Bourdon. Celle-ci est plus ambitieuse encore. Par la taille et le jeu des couleurs, la Volucelle zonée (Volucella zonaria) évoque en effet ni plus ni moins que le frelon. Un moyen efficace pour tenir les prédateurs à distance. Mais, surtout, pour installer sa progéniture sans trop de danger.

Car la grosse mouche est téméraire ! Elle va pondre ses oeufs à l’intérieur même des nids de frelons. Avec pareil « costume », l’intrusion est quasi incognito. Ses larves y feront d’abord le ménage, dévorant cadavres et déchets divers, pour terminer avec le couvain.

La face jaune, le thorax et les pattes rougeâtres, les ailes fumées teintées de roux, l’abdomen jaune orangé marqué de deux bandes noires : la gourmande sirote là le jus sucré d’une poire entamée par… un frelon ! Manque d’eau et canicule aidant, les “Williams” » sont en effet devenues blettes avant même de mûrir vraiment. Par dizaines hélas, les frelons s’en régalent. Au couché du soleil, la Volucelle zonée n’aura qu’à les suivre pour trouver leur nid.

En savoir plus sur la Volucelle zonée avec le site quelestcetanimal.com

Volucelle zonée sur poire Williams / Un jardin dans le Marais poitevin.

 

Please follow and like us:
error