L’apprentissage du merleau

L'apprentissage du merleau.Leçon numéro un : faire voler les feuilles mortes / Un jardin dans le Marais poitevin.

Pas de Tanguy chez les merles ! A peine sorti du nid, l’apprentissage du merleau commence. Car les vers ne tombent pas du ciel.

L'apprentissage du merleau. Leçon n° 2 : les vers, ce sera bientôt chacun pour soi ! / Un jardin dans le Marais poitevin.La becquée tranquille au creux du nid, c’est fini ! Dans quelques jours, il faudra se débrouiller seul. En attendant, séance d’apprentissage ce matin pour un des rejetons. C’est le merle qui s’y colle.L'apprentissage du merleau. Leçon n° 3 : un petit dernier et c'est toi qui va chercher le prochain ! / Un jardin dans le Marais poitevin.

Pour commencer, la leçon va au plus facile. Les platebandes du jardin. Il suffit de faire voler les feuilles mortes pour déloger vers et insectes. Le petit regarde attentivement sans vraiment comprendre ce qu’on attend de lui. Dès qu’un ver apparaît, il le réclame à grands cris. Bon prince, le merle le lui donne. Une, deux, trois fois… Mais il se lasse vite. Alors, sous les yeux interloqués du merleau, il engloutit la gourmandise. A toi de jouer !

Le petit se lance, comme pour jouer, encouragé par les sautillements frénétiques du merle. Victoire ! Allez, encore, encore… Mais brusquement, sans crier gare, le merle s’envole. Tout penaud, l’apprenti en reste figé. L’apprentissage du merleau, c’est aussi celui de la solitude… Elle ne durera que quelques minutes. Bon, c’est assez pour aujourd’hui. On reprendra demain.

En savoir plus sur le merle avec le site oiseaux.net

L'apprentissage du merleau, c'est aussi l'apprentissage de la solitude / Un jardin dans le Marais poitevin.

 

Please follow and like us: