Furtives libations

Gobe-mouche au bord de la mare du jardin / un jardin dans le Marais poitevin.

Sous la canicule, le Gobe-mouche gris vient régulièrement se désaltérer au bord de la mare. Pour reprendre aussitôt sa traque des insectes du jardin.

Gobe-mouche au bord de la mare du jardin / un jardin dans le Marais poitevin.La configuration du jardin lui va bien. Haies, arbres fruitiers, piquets de clôture ou de tomates : les postes d’observation n’y manquent pas !  Le Gobe-mouche gris (Muscucapa striata) navigue régulièrement de l’un à l’autre. Sa relative petite taille et sa livrée passe-partout en font un hôte particulièrement discret du potager.

Le regard aussi vif que le vol, le bougre ne gobe pas que les mouches ! Sa vivacité lui permet de fondre sur papillons, andrènes, petites demoiselles et même punaises. En l’air comme au sol.

Dos brun, ventre gris clair, ailes rehaussées de quelques reflets roux, calotte striée de flammèches brunes, poitrine légèrement mouchetée : le noir franc des yeux, du bec et des pattes tranche sur un sobre plumage aux multiples nuances.

Comme bien d’autres pensionnaires du jardin, le Gobe-mouche gris a pris ses habitudes aux abords de la mare. Il y est à la fois si hardi et furtif dans ses rapides libations que les merleaux, pourtant si jaloux de “leur” buvette, ont renoncé à lui faire la chasse !

En savoir plus sur le Gobe-mouche gris avec le site quelestcetanimal.com

Gobe-mouche au bord de la mare du jardin / un jardin dans le Marais poitevin.

 

Please follow and like us:
error