Le Vulcain et les fruitiers

Vulcain sur fleurs de mirabellier.

Pour les insectes du jardin, la belle saison commence vraiment avec la floraison des haies et des arbres fruitiers. Le Vulcain est naturellement de la fête !

Vulcain sur fleurs de mirabellier.Il fréquente régulièrement le potager depuis fin février. Cela dit, jusqu’alors, le Vulcain (Vanessa atalanta) ne faisait que passer. Entre halage et prairies alentour. Quelques rares haltes sur une feuille morte mais, sauvages ou pas, les fleurs du jardin semblaient ne pas lui convenir. Et puis les haies et les fruitiers ont commencé à s’illuminer de blanc….

Vulcain sur fleurs de mirabellier.Cerisiers, mirabellier et maintenant poiriers : du nectar, en veux-tu, en voilà ! Comment résister à pareille spectaculaire abondance ? Le Vulcain n’est évidemment pas seul. La ruée mêle abeilles sauvages, bourdons et syrphes. Mais aussi Azurés des Nerpruns, Tircis, petites Aurores et Piérides en tous genres ! 

N’empêche, en cette saison, il n’y a guère que le Paon-du-jour pour rivaliser avec la somptueuse envergure du Vulcain. Des pointes noires tachées de blanc et quatre bandes rouge orangé formant une lumineuse couronne sur fond châtain veiné de rouille. Même le revers rehausse sa fonction mimétique de blanc, de rouge, de fauve et de bleu.

L’effervescence des fruitiers durera quelques semaines. Même si, déjà, la floraison des cerisiers commence à décliner. Celle des pommiers s’apprête à prendre le relais. Et l’aubépine des haies ne devrait pas tarder.

Au fil des saisons : 

Fin mars 2019. L’incontournable du printemps : le mirabellier en fleurs !

Octobre 2019. Butinage automnal sur une ombelle de lierre. Bientôt l’hibernation. Ou la longue migration vers le sud de l’Europe ?

Fin octobre 2019. Au bord d’une haie.

Début novembre 2019. Soleil et cosmos en fleurs : vive l’été de la Saint-Martin !

Mi avril 2020. Sur les pommiers en fleurs.

Début avril 2021. Sur un des pommiers en fleurs du jardin.

Début juin 2021. Sur un capitule de scabieuse.

Début octobre 2021. La petite table bleue du jardin est un peu rouillée. Mais parfaite pour un bain de soleil automnal !

Mi octobre 2021. Bain de soleil toujours. Sur le manche de la binette !

Mi-octobre 2021. Les ailes malmenées par un prédateur sans doute ! Un peu de réconfort avec la phacélie.

Mi août 2022. Sur une inflorescence d’Eupatoire chanvrine.

Fin août 2022. Dans une prairie voisine, sur la menthe aquatique en fleurs.

Fin octobre 2022. Bain de soleil sur les dahlias en fleurs.

Fin octobre 2022. Avec quelques notes bleu-violacé en marge externe des antérieures et à l’angle anal des postérieures.

Début novembre 2022. Sur la litière de feuilles mortes au pied d’une haie.

Début novembre 2022. En attendant les grande ombéllifères du printemps prochain, halte sur les jeunes pousses automnales de Cerfeuil des bois.

En savoir plus :