Des bois morts au potager

Lepture tacheté (Rutpela maculata) sur fleur de mûrier / Un jardin dans le Marais poitevin.

Une silhouette effilée dans une dominante noire et jaune-ocre : l’élégant Lepture tacheté participe, par ses larves, à la décomposition des bois morts.

Lepture tacheté (Rutpela maculata) sur fleur de mûrier / Un jardin dans le Marais poitevin.Comme son cousin, le Lepture fauve, c’est un grand amateur de nectar et de pollen. Au jardin comme au bord des chemins, on rencontre donc le Lepture tacheté (Rutpela maculata) sur les ombellifères aux étamines nombreuses et facilement accessibles. Plus sobrement, en cette saison, il apprécie aussi, comme ici, les fleurs de mûrier.

Plus grand que le fauve, il frise les 20 mm. Hors antennes naturellement. Celles-ci, noires, les articulations marquées de jaune, sont d’ailleurs plus longues que le corps. Ainsi affublé, haut sur pattes, la silhouette fuselée, il ne manque pas d’élégance. Outre une barre et deux grosses taches noires, il tient son qualificatif d’une ligne de points plus ou moins prononcés à l’avant de ses élytres jaune-ocre.

Si vous rencontrez un Lepture tacheté dans votre jardin, tant mieux. Sans doute y-a-t-il dans les environs quelque arbre mort ou moribond. C’est là, parmi tant d’autres organismes, que se développent ses larves, friandes de fibres en décomposition. Elles participent ainsi à leur manière au développement d’une biodiversité de proximité dont bénéficie votre potager !

En savoir plus sur le Lepture tacheté avec le site quelestcetanimal.com

Lepture tacheté (Rutpela maculata) sur fleur de Ronce commune / Un jardin dans le Marais poitevin.

 

Please follow and like us:
error