Mme Chloromyie agréable

Mme Chloromyie agréable sur inflorescence d'achillée.

Une petite mouche verte et bleue à l’abdomen plat : Mme Chloromyie agréable est familière du jardin. Une aubaine pour le tas de compost.

Mme Chloromyie agréable sur inflorescence d'achillée.Après Monsieur et son abdomen doré il y a quelque temps, voilà Mme Chloromyie agréable (Chloromyia formosa) tout aussi éclatante. Même thorax un peu cabossé, vert métallique jusqu’au scutellumn. Même petite tête noire aux yeux finement velus. Mêmes ailes fumées qui, une fois n’est pas coutume, sont ici bien écartées.

La principale différence avec Monsieur n’en est que plus visible. Pas d’éclats mordorés pour l’abdomen, plat dessous, rebondi dessus, mais un vert-bleu étincelant dont les reflets métalliques deviennent franchement bleutés, voire violacés, en face dorsale.

Malgré sa petite taille (7-9 mm), la Chloromyie agréable se repère donc facilement au jardin. Ici sur une inflorescence d’achillée. Et tant mieux si votre potager en accueille quelques unes ! Friandes de matières organiques, leurs larves se développent ordinairement parmi les débris végétaux des sous-bois. Elles collaborent ainsi à la fabrication de l’humus. Mais, à défaut, elle participeront volontiers à la « digestion » de votre tas de compost.

Sources : 

Mme Chloromyie agréable sur inflorescence d'achillée.

À noter, autre caractéristique de l’espèce, des pattes noirs aux “coudes” jaune orangé.

Monsieur et son abdomen doré en pause au bord d’une haie.

Lucilie soyeuse sur Bident feuillé.

À ne pas confondre avec la Lucilie soyeuse, dont le vert métallique, légèrement bleuté sur l’abdomen, présente des reflets dorés sur le thorax. La silhouette est plus massive et les yeux rouges. Ses larves se développent sur la viande en décomposition.

 

Please follow and like us: