Robert le Diable

Robert le Diable, comme la silhouette d'une tête de sorcière dans la découpe des ailes postérieures... / Un jardin dans le Marais poitevin.

Quand la légende se mêle à la simple observation… On en oublierait presque que, certes étrange, Robert le Diable est surtout un splendide papillon !

Robert le Diable, un "C" blanc au revers des ailes postérieures.L’origine de son nom s’est perdue. Robert le Diable ! Peut-être faut-il y voire une allusion au découpage très particulier de ses ailes. Avec un peu d’imagination on peut en effet y deviner la silhouette de quelque sorcier. Et qui d’autre que le Diable a pu frapper ce “C” majuscule, énigmatique signe blanc au revers de ses ailes ?

Robert le Diable, une marge postérieure brun-cendré, comme si les ailes s'étaient consumées / Un jardin dans le Marais poitevin. Enfin, cette marge brune cendrée ne donne-t-elle pas l’impression que les ailes rougeoyantes ont échappé in
extremis
aux flammes du bûcher ? Pourquoi dès lors ne pas songer à la rédemption du héros légendaire médiéval, Robert le Diable, né dit-on des oeuvres de Satan pour terminer sa vie en ermite… 

Tant d’édifiantes supputations indiffèrent notre papillon ! A vrai dire, s’il apprécie fourrés et marais boisés les plus reculés, il aime bien aussi la compagnie. Surtout en cette saison. Il pousse parfois jusqu’au jardin où il fréquente volontiers Vulcain et Paon du jour sur les prunelliers. Gourmand en diable au sortir de l’hiver.

Robert le Diable / Un jardin dans le Marais poitevin.

 

Please follow and like us:
error