Tendre Chou cabus

Chou cabus.

Chou cabusIls sont maintenant bien pommés, serrés, craquants et durs comme de la pierre. Et dire qu’il suffit de quarante minutes au cuit-vapeur pour rendre le chou cabus si fondant ! Il apprécie alors la simplicité. Et le beurre. Tout bonnement revenu et légèrement coloré à la poêle où l’attendent oignons et lardons doucement rissolés.

Avec quelques carottes pour faire bonne mesure. Et une pincée de piment d’Espelette. Il se suffit ainsi à lui-même. Mais rien n’interdit de le servir avec une pintade en cocotte dont le jus fera merveille avec la poêlée !

Découvrir d’autres recettes du jardin

Conseils pour le semi du chou cabus avec le site plandejardin-jardinbiologique.com

À découvrir également : un drôle de petit chou pointu, très tendre, pour apporter un peu de fantaisie au jardin. Et sur la table !

Familière du potager, la Piéride du chou est à la fois bonne compagne du jardinier. Et sa hantise. Cela dit, il suffit d’inspecter régulièrement le dessous des feuilles de chou pour y débusquer les éventuelles petites “plaques” d’oeufs jaunes. Un peu fastidieux mais la meilleure parade à l’invasion des redoutables chenilles.

Sinon, reste la collecte des chenilles. Mais pour une seule ponte, il peut y en avoir plusieurs dizaines !

Photos Fernand ©

 

Please follow and like us:
error