La couleuvre d’Esculape

Couleuvre d'Esculape

Pas de panique ! Voilà sans doute un des reptiles les plus paisibles qui soient. La Couleuvre d’Esculape est une habituée du jardin. Tant mieux.

Couleuvre d'EsculapeUn bon mètre cinquante ! Glissant mollement entre pieds de tomate et de courgette, ventre jaune et dos vert olive, la Couleuvre d’Esculape (Zamenis longissimus) n’est même plus surprise lorsqu’elle croise le jardinier. Habituée aux rencontres, elle n’en préfère pas moins s’esquiver. En prenant son temps. Elle file alors vers la haie la plus proche. Ou vers le tas de bois, un de ses refuges favoris.

Moins fréquente dans le Marais Poitevin que ses cousines à collier ou verte-et-jaune, elle n’y est pas moins discrètement présente, notamment aux abords des villages du niortais dont elle fréquente volontiers les jardins. Elle y est la bienvenue. Car avec une telle visiteuse, les campagnols du potager n’ont qu’à bien se tenir !

Sources : 

Couleuvre d'Esculape

Museau rond, tête dans la continuité du corps sans cou nettement marqué, couleur uniforme brun olivâtre dessus, plus jaune dessous : la Couleuvre d’Esculape passe facilement inaperçue dans l’herbe ou le paillage du jardin.

Outre le couvert des haies, la Couleuvre d’Esculape apprécie la sécurité du tas de bois dans un coin du jardin… En chasse tout l’été, elle ne se contente pas des rongeurs du jardin. Agile arboricole, elle visite aussi, hélas, les nids de merle ou de grive musicienne.

 

Please follow and like us: