Cher purin d’ortie !

Purin d'ortie : tout commence par la cueillette.

Et dire qu’on le vend à prix d’or dans les jardineries ! Le purin d’ortie, c’est vraiment si simple à préparer. Et entièrement gratuit.

Une bonne occasion de prévoir une soupe d’ortie. Avec une cueillette spécifique plus délicate. Uniquement les quatre feuilles de la pointe terminale…

Il est temps de renouveler le stock de purin d’ortie. La récente fauche des bords du halage a provoqué une nouvelle pousse accélérée par les orages de ces derniers jours. Des gants et une cisaille : quelques minutes seulement pour une brouette de feuilles grossièrement hachées.

Deux semaines de macération dans un grand bac empli d’eau de pluie : il suffira alors de filtrer le purin avant de le diluer. Et de le conserver à l’abri de la lumière.

Macération du purin d'ortie dans une grande bassine.

Purin d’ortie : à conserver dans un grand jerrican protégé de la lumière par une bâche noire.

Coupées et hachées il y a une quinzaine de jours, les feuilles d’ortie ont macéré dans une grande bassine couverte, tapissée d’un vieux drap, à l’abri de l’appentis au fond du jardin. Mieux vaut couvrir la bassine : la macération risque d’attirer quelqu’Éristale, comme l’Éliophile suspendu par exemple, dont la spécialité est de pondre ses oeufs dans les eaux chargées en matières organiques.

Le drap ramassé en baluchon fait office de filtre. Un jeu d’enfant. Évidemment, ça ne sent pas vraiment la rose. Mais voilà 35 litres de purin frais. À conserver dans un grand jerrican, à l’abri de la lumière. Sous une bâche noire dans la fraicheur du cabanon sous les grands peupliers. Avec une dilution de 1 pour 10, le stimulant foliaire est prêt à être pulvérisé. 350 litres pour le prix d’un vieux drap !

Potiron et ortie : le savoureux duo d'halloween / un jardin dans le Marais poitevin.

En savoir plus sur l’utilisation (et les limites) du purin d’ortie avec le site plandejardin-jardinbiologique.com.

 

Please follow and like us:
error