La Linaire commune

La Linaire commune, une belle sauvage et invasive, dans les prairies comme au bord des chemins. Parmi les dernières floraisons de la saison.

Linaire commune / Un jardin dans le Marais poitevin.On se souvient de la petite Linaire batarde. Elle rampait encore début octobre en bordure de la planche des scaroles au potager. Voici sa cousine, la Linaire commune, en toute liberté dans une prairie voisine.

La première était discrète, avec ses minuscules fleurs jaune pâle et pourpre foncé au raz du sol. La seconde n’a pas ce genre de pudeur. Linaire commune : de superbes fleurs regroupées en épis / Un jardin dans le Marais poitevin.Elle se voit de loin. Avec de hauts épis floraux émergeant fièrement du terne fouillis de son feuillage.

Un jaune souffre, largement teinté d’orange sur la lèvre inférieure : les fleurs de la Linaire commune sont d’autant plus superbes qu’elles comptent parmi les toutes dernières de la saison.

Rien d’étonnant à ce qu’elles soient parfois proposées, dans des versions plus ou moins “domestiquées”, pour illuminer les massifs fleuris. Attention toutefois. La belle est vite invasive. Ici pas de problème. Le massif fleuri, c’est la prairie voisine.

Sources : 

Le petit Bourdon des champs compte parmi les principaux adeptes de la Linaire commune.

Cette cousine s’invite volontiers au jardin. La Linaire bâtarde rampe autant qu’elle peut sur les planches cultivées. De charmantes et minuscules fleurs aux lèvres jaunes et violacées.

 

Photos Fernand ©

 

Please follow and like us:
error