Le Chrysotoxe prudent

Chrysotoxe prudent sur ombelle de Cerfeuil des bois.

Une allure de guêpe pour un bel auxiliaire du potager : les larves du Chrysotoxe prudent y font la chasse aux pucerons des racines !

Chrysotoxe prudent sur ombelle de Cerfeuil des bois.On a déjà vu un de ses cousins, le Chrysotoxe intermédiaire, sur les fleurs du jardin. Un syrphe de taille respectable. Près d’un centimètre et demi. Le Chrysotoxe prudent (Chrysotoxum cautum) présente la même allure de guêpe. Avec rayures et taches jaunes sur fond noir, ailes ambrées et longues antennes dressées à l’avant. Jusqu’à la face triangulaire jaune, barrée de noir, à l’image d’un clypéus et de mandibules. Belle illusion !

Comment le distinguer de son cousin ? Des ailes moins contrastées. Le jaune du scutellum réduit à un simple liseré. Des fémurs orangés à la naissance noire. Et des antennes un peu moins longues. Surtout le troisième article.

Au-delà de ce distinguo, voilà à nouveau un syrphe utile au potager. Fidèle à la tradition familiale, les larves du Chrysotoxe prudent sont en effet à la fois terricoles et amatrices de pucerons. Ceux notamment des carottes mais aussi des racines du choux, des laitues et des haricots ! 

Sources : 

Chrysotoxe prudent sur ombelle de Cerfeuil des bois.

Le cousin, Chrysotoxe intermédiaire, sur fleur de cosmos. On voit notamment bien ici les ailes davantage rousses et tachées de noir ; le scutellumn jaune avec une tache centrale brune ; enfin les imposantes antennes dont le troisième article (au-delà de l’arista) est plus long que la somme des deux premiers.

 

Please follow and like us: