Pourquoi pas le Cirse commun ?

Butineurs sur capitule de Cirse commun (Cirsius vulgare)

Rien de tel en effet que le Cirse commun pour séduire les butineurs au jardin. Mais gare bientôt à la dispersion des graines !

Piéride sur capitule de Cirse commun (Circium vulgare)On ne va pas se mentir. Le Cirse commun (Cirsium vulgare) n’est pas forcément le bienvenu au jardin. Ses cousins des champs et des marais non plus. Mais enfin, celui-ci a réussi à étirer sa haute carcasse épineuse en bord de clôture. À vrai dire sans gêner quiconque. Et le voilà en fleurs.Anthidie sur capitule de Cirse commun (Circium vulgare)

Comme autant de vases pansus, hérissés de bractées acérées, les gros boutons laissent ainsi émerger puis l’épanouir leurs capitules mauves. A la manière des chardons, de la bardane et… des artichauts. Une multitude de petits tubes regorgeant de nectar !

Tous les moyens sont bons pour attirer les butineurs au jardin. Alors, pourquoi par le Cirse commun ? En périphérie et en petit nombre. Évidemment, mieux vaudra couper les capitules avant qu’ils ne passent à graines et que le vent ne les disperse au potager. Il en viendra bien assez depuis le halage et les prairies alentours.

En savoir plus sur le Cirse commun avec le site abiris.snv.jussieu.fr (Identification assistée par ordinateur)

Découvrir d’autres plantes sauvages du jardin et ses alentours

Noctuelle en deuil (Tyta luctuosa) sur capitule de Cirse des marais.

Sur les prairies humides, un cousin du Cirse commun : pas de bractées hérissées pour le Cirse des marais dont le capitule est ici visité par une Noctuelle en deuil, dite la Funèbre (Tyta luctuosa).

 

Please follow and like us:
error