Les orchidées du jardin

Début novembre 2021. Les rosettes de l’Orchis bouc commencent à pointer le bout de leur nez dans les allées du jardin. Pour les fleurs serpentines, il faudra patienter jusqu’en juin !

Des orchidées sauvages au jardin ? Il suffit de repérer leurs rosettes hivernales et d’en prendre soin au printemps. Superbes !

Orchidées sauvages : rosette de l'Orchis pyramidal.

Début mars 2021. Rosette de l’Orchis pyramidal.

Début mars. Les parties enherbées du jardin commencent à se « réveiller ». Avant de sortir la tondeuse, il est temps de protéger les futures orchidées sauvages… Oh, pour l’heure, elles ne payent pas de mine ! Des rosettes encore rases, tapies parmi le couvert d’herbes, de mousses et de feuilles mortes.

Orchidées sauvages : rosette de l'Ophrys abeille.

Début mars 2021. Rosette de l’Ophrys abeille.

Avec ce printemps prématuré, elles rongent leur frein alors qu’ici et là pissenlits, boutons d’or, violettes et primevères s’en donnent déjà à coeur joie. Il faudra patienter quelques semaines pour que ces dizaines de rosettes lâchent enfin la bride à leurs superbes et étonnantes hampes florales.

Ophrys abeille, Orchis pyramidal et Orchis bouc… Chaque printemps, le jardin accueille trois espèces d’orchidées sauvages. Au sortir de l’hiver, mieux vaut donc marquer l’emplacement de chaque spécimen, avec un simple piquet de bambou planté au près de chaque rosette. Pour éviter les piétinements et, surtout, le moment venu, les coupes intempestives de la tondeuse !

Sources :

Fin mai 2021. Très présente au jardin (une trentaine de pieds), l’Orchis pyramidal commence à épanouir ses petites fleurs roses par la base de la pyramide. Ou plutôt du cône ! Avec un long et fin éperon à l’arrière de chaque corolle. Pour mieux tromper les papillons notamment.

Fin mai 2021. Aussi délicate que discrète, l’Ophrys abeille peut égrener jusqu’à six ou sept fleurs au long de sa frêle hampe. À défaut de nectar, autant de « sex toys » à l’attention des abeilles sauvages. Particulièrement des Eucères.  Le jardin en compte une vingtaine de pieds.

Orchidées sauvages : rosette de l'Orchis bouc.

Début mars 2021. En dormance depuis cinq mois, les rosettes de l’Orchis bouc piaffent un peu…

… mais elles ne lanceront leur solide hampe qu’à la mi-mai pour une floraison à la mi juin. Le jardin en compte une dizaine de pieds.

Des petits serpentins par dizaines. D’étonnantes petites fleurs à admirer de près. Leur parfum ? Cette robuste orchidée mérite bien son nom d’Orchis bouc !