Le tapis de Trèfle blanc !

Trèfle blanc et abeille domestique.

Il s’est installé là spontanément. Le Trèfle blanc se partage les allées du jardin avec ses cousins jaunes et violets. Un tapis vert, moelleux et mellifère !

Trèfle blanc et Syrphe ceinturé.Dans la trilogie sucrée des allées du jardin, après le Petit trèfle jaune et le Trèfle violet, voici venu le temps du Trèfle blanc (Trifolium repens). On l’appelle également le Trèfle rampant mais n’est-ce pas le propre de tous les trèfles que de ramper ? Et c’est ainsi que les cousins composent aujourd’hui un tapis toujours vert et moelleux entre les planches cultivées.

La cohabitation des trois se passe plutôt bien avec des floraisons successives qui font le régal des butineurs. Le dominante des allées est donc actuellement plutôt blanche. Nuancée de rose ici et là. 

Une multitude de petites têtes rondes se partagent les faveurs des abeilles, des bourdons et des syrphes. À ce rythme-là, les minuscules fleurs blanches à l’étendard fièrement dressé ne tardent pas à être fécondées. Elles fléchissent alors, invitant les visiteurs à se concentrer, palier après palier, sur les étages supérieurs.

Naturellement, il faut attendre que toutes soient fanées pour passer la tondeuse. Assez haute pour ne pas rogner le tapis. De quoi stimuler de nouvelles floraisons. Surtout s’il pleut.

Source : 

Trèfle blanc et abeille domestique.

Évidemment, en période de floraison, mieux vaut regarder où on met les pieds. Et éviter de se balader pieds nus ! Cela dit, pas de panique. Abeilles et bourdons ne sont pas agressifs. Mais si on leur marche dessus, la réaction tient du réflexe défensif…

Les papillons ne sont pas en reste ! Comment résister à un nectar aussi sucré ? Ici l’Argus brun, alias le Collier de corail.

Fin août 2021. Accouplement de l’Azuré commun dans les allées du jardin !

Par larges nappes, le trèfle blanc envahit les allées et les parties enherbées du jardin. Comme les autres trèfles et les autres fleurs sauvages, dont la Brunelle actuellement, la tonte favorise le renouvellement de la floraison. À condition d’être la plus haute possible et d’intervenir, par rotation, sur plusieurs “zones” du jardin.

 

Please follow and like us: