La Piéride du navet

La Piéride du navet : sur fond jaune pâle, les nervures sont largement saupoudrées de gris-vert au revers des ailes / Un jardin dans le Marais poitevin.

Piéride du navet ou du chou ? Les deux papillons blancs tachés de noir ne se distinguent pas facilement. Sauf à observer le revers des ailes…

Piéride du navet / Un jardin dans le Marais poitevin.Le jardin n’a rien à craindre avec la Piéride du navet. Contrairement à ce que suggère son nom, elle n’installe pas ses chenilles au potager. Pas plus sur les navets que sur d’autres légumes. Elle préfère les crucifères sauvages comme l’Herbe à l’ail ou la Cardamine des prés.

Nettement plus grande que la Piéride de la moutarde, elle ne se distingue pas facilement de la Piéride du chou qui, elle, mérite bien son nom. La moindre envergure et les taches noires des ailes ne suffisent pas. Car la livrée de la belle aux yeux bleus change d’un sexe l’autre, d’une génération l’autre…

Le distinguo le plus constant se situe au revers des ailes. Sur fond jaune pâle, les nervures sont en effet généreusement poudrées de gris-vert. Pas de panique donc. Bien au contraire. les Piéride du navet est la bienvenue. Non seulement elle est indifférente aux légumes mais les fleurs du jardin peuvent compter sur elle.

En savoir plus sur la Piéride du navet avec le site quelestcetanimal.com

Piéride du navet / Un jardin dans le Marais poitevin.

 

Please follow and like us:
error