Les choses sérieuses commencent

Abeille sur premières fleurs de cerisier / Un jardin dans le Marais poitevin.

Il ne faut jurer de rien. Surtout après une fin d’hiver aussi exceptionnelle. Quid des fruitiers en fleurs ? Les butineurs ne se posent pas de questions !

Fruitier en fleurs / Un jardin dans le Marais poitevin.Bien-sûr, depuis quelques semaines, il y avait déjà le romarin, les prunelliers des haies et quantité de fleurs sauvages. Mais, avec les fruitiers en fleurs, les choses sérieuses commencent vraiment au jardin ! 

Les vieux cerisiers viennent de lancer les premières invitations. Reçues cinq sur cinq ! Les gros bouquets blancs à peine éclos, la bourdonnante ruée est engagée. Les pattes vite chargées de pollen, abeilles domestiques et bourdons donnent l’exemple. Syrphes et Andrènes ne se font pas prier. Même la petite Osmie cornue est de la fête, l’abdomen roux dépassant à peine des pétales blancs.

L’an passé, sous la pluie et le froid, un  « coulage » massif avait réglé le sort des “noyaux”. Au grand dam des butineurs eux-mêmes. Le long anticyclone promis pour la prochaine quinzaine est plutôt de bon augure. A l’autre bout du jardin, le mirabellier semble prêt à suivre le mouvement. Poiriers et pommiers également. On croise les doigts pour les fruitiers en fleurs.

Osmie cornue sur fruitier en fleurs / Un jardin dans le Marais poitevin.

 

Please follow and like us:
error