Le Drap mortuaire

Drap mortuaire, sur pétale de tulipe, avril 2019 / Un jardin dans le Marais poitevin.

Sauf prolifération, la Cétoine noire tachetée, alias le Drap mortuaire, peut être utile au potager : quelques fruits en moins pour un meilleur compost.

Drap mortuaire sur fleur de poirier, avril 2019 / Un jardin dans le Marais poitevin.Le nom populaire de cette Cétoine n’est guère engageant. Le Drap mortuaire !  Il est vrai que sa livrée est assez tristounette. Ses quelques reflets bronze et sa constellation de taches claires évoquent dit-on les ornements funéraires de jadis. Pas de quoi rivaliser avec sa cousine, la rutilante Cétoine dorée.

Il s’agit ici de tout jeunes presqu’adultes qui n’ont pas encore perdu la dense toison claire de leur puberté. Seule petite coquetterie : les taches blanc-crème disposées en deux lignes caractéristiques sur le thorax.

Comme toutes les Cétoines, il aime les fleurs. Hélas, il ne se contente pas du nectar. Il broute. Alors, là où il passe, il n’y aura pas de fruit. Rien d’inquiétant pour quelques individus isolés. Sinon pas d’autre solution que le ramassage. Heureusement, il est facile à voir et à « cueillir » lorsqu’il est à table !

La présence du Drap mortuaire n’est pas forcément une calamité au potager. Certes ses larves ne dédaignent pas les racines des légumes mais, s’il y a un tas de compost, en bonnes Cétoines, c’est plutôt là qu’elles préféreront prospérer. Et le compost n’en sera que meilleur.

En savoir plus sur la Cétoine noire tachetée avec quelestcetanimal.com

Drap mortuaire sur fleur de poirier, avril 2019 / Un jardin dans le Marais poitevin.

 

Please follow and like us:
error