Le Petit nacré

Petit nacré sur Pulicaire dysentérique.

Un papillon de taille moyenne. Le Petit nacré. Orange vif, constellé de petites taches rondes, noires et brun foncé.

Petit nacré sur Pulicaire dysentérique.Dans la série des papillons orange familiers du jardin, voici le Petit nacré (Issoria lathonia) dans sa génération automnale. Ici pas de réseau de taches plus ou moins carrées comme avec le Tircis, le Satyre ou le Grand damier. Pas de lignes sinueuses comme chez la mégère. Et pas de larges aplats contrastés non plus comme sur la Belle dame. 

Plutôt une abondante moucheture brun foncé à l’image de Robert le diable… La régularité en plus, dans la taille des petites taches rondes comme dans leur alignement.

Hélas, au bain de soleil comme au butinage, celui-ci ne referme pas les ailes. Impossible donc d’en apercevoir le revers et ses taches nacrées emblématiques. Lors d’une prochaine rencontre peut-être…

En attendant, il reste un bon mois à cette ultime génération de l’année pour passer le relais. Ce sont en effet ses chenilles qui, sous forme de chrysalides, passeront l’hiver, accrochées à une tige de leur plante hôte, notamment la Violette sauvage et le Sainfoin. Voire la Bourrache.

Sources : 

Petit nacré sur végétation basse au pied d'une haie.

Quelques autres papillons à la dominante orangée :

La Mégère et ses lignes sinueuses.

Le Tircis et sa marqueterie régulièrement répartie.

La Belle-dame et ses larges aplats contrastés.

La Grande tortue et son orange vif, nuancé de roux, taché et bordé de noir.

Le Grand-damier et son alternance de taches alignées orange et jaunes.

Robert le diable (génération estivale) et sa moucheture irrégulière, brun foncé, sur des ailes très découpées.

 

Please follow and like us: