Nébuleuse ou Diabolique ?

Punaise nébuleuse / Une jardin dans le Marais poitevin.

Au pied d’une haie, première sortie quasi printanière pour la Punaise nébuleuse. Mais est-ce vraiment bien elle ?

Punaise nébuleuse / Un jardin dans le Marais poitevin.Interrompu avec les premiers frimas de la fin d’automne, le tour d’horizon des punaises du jardin peut reprendre. Haut sur pattes, celle-ci nous semble familière. Quoique. Alors, Punaise nébuleuse ou Punaise Diabolique ?

Grisâtres tachées de blanc-crème tirant souvent sur le jaune, les deux se ressemblent à s’y méprendre.
Punaise nébuleuse, épine ventrale / Un jardin dans le Marais poitevin.Quelques détails retiennent cependant l’attention. Trois zones claires et non deux sur les antennes. Des taches jaunes plutôt rectangulaires et non triangulaires sur la bordure de l’abdomen. Une membrane arrière constellée de petits points noirs. Et surtout une longue épine ventrale dont la Diabolique est dépourvue. C’est bien la Punaise nébuleuse !

L’une et l’autre ont mauvaise réputation. Piqueuses-suceuses, elles se nourrissent de la sève des végétaux. Légumes compris. Mais aussi les fruits pour la Diabolique. Faut-il sonner le tocsin pour autant ? Comme pour la plupart des punaises, tout est question de mesure. Tant que ce petit monde reste principalement cantonné dans les haies…

En savoir plus sur la punaise diabolique avec myrmecofourmis.fr

 

Please follow and like us: