Ça sent bon l’été !

Myrtil sur inflorescence de Menthe des champs / Un jardin dans le Marais poitevin.

Il n’y a pas de menthe au jardin. À quoi bon. Pour les infusions notamment, la Menthe des champs de la peupleraie voisine ne manque pas de parfum.

Les récentes pluies ont redonné de la vigueur à la Menthe des champs dans la peupleraie proche du jardin. Une superbe station, perdue dans les hautes graminées, parmi rejets de frênes, cirses, guimauves et épilobes dispersant déjà leurs aigrettes. Quelles senteurs ! Au petit matin et plus encore à la tombée de la nuit.

Les butineurs y sont légion. Et pas seulement abeilles et bourdons. On a déjà vu ici la mouche Cylindromyia bicolor affairée sur les inflorescences bleu pâle. Elle y côtoie notamment le Myrtil, la Scolie hirsute et l’Eristale des fleurs.

La station est si étendue et si dense que la cueillette de quelques poignées de feuilles ne la mettra pas à mal. Des feuilles bien vertes, pubescentes, finement dentées. Et tellement parfumées. Quelques épis floraux aussi. En mélange avec la généreuse mélisse du jardin, voilà qui promet une rafraichissante infusion. Décidément, ça sent bon l’été ! 

En savoir plus sur la Menthe des champs sur le site patrimoinedumorvan.org

Découvrir d’autres plantes sauvages du jardin et des alentours

Abeille capturée par une Thomise variable sur inflorescence de Menthe des champs.

La Thomise variable ne s’y trompe pas : la Menthe des champs ne peut qu’attirer ses proies potentielles !

Paon du jour sur inflorescence de la menthe des champs.

Le petit Cuivré commun également parmi les habitués de la Menthe des champs.

Please follow and like us:
error